ISAE-ENSMA, l’école de l’innovation

ISAE-ENSMA, l’école de l’innovation

Près du parc du Futuroscope, se trouve un grand bâtiment rond de 32 000 m2 :

c’est l’ISAE-ENSMA, l’école nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique, qui forme les ingénieurs aéronautiques de demain.

http://www.aeronewstv.com/fr/metiers/ecoles-formations-aeronautiques/2591-isae-ensma-lecole-de-linnovation.html

Près du parc du Futuroscope, se trouve un grand bâtiment rond de 32 000 m2 : c’est l’ISAE-ENSMA, l’école nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique, qui forme les ingénieurs aéronautiques de demain.

Créée en 1948 à Poitiers, l’école est installée ici, à Chasseneuil du Poitou, depuis 1993. Et depuis 2011, elle est membre du groupe ISAE, l’un des deux grands regroupements d’écoles d’ingénieurs aéronautiques en France.

Le principal atout de l’ENSMA, ce sont ses laboratoires de recherche qui travaillent, entre autre, sur les ailes de l’avion électrique E-fan, ou sur le combustible de la fusée Ariane 5.

Francis Cottet, Directeur de l’ISAE- ENSMA : « La recherche est très importante à l’école. Ca représente deux tiers du budget, plus de la moitié de la surface en terme d’expérimentation. Cela apporte simplement le fait d’avoir des enseignants-chercheurs et des chercheurs de très haut niveau que les étudiants écoutent dans les différents cours, travaux dirigés et travaux pratiques de l’école. »

Les quelques 600 étudiants ont intégré l’école sur concours après une classe préparatoire, ou sur dossier à bac+3. Au programme, mécanique des fluides, thermique ou informatique, tout ce qu’il faut pour concevoir un avion.

Laurent Perault, Directeur des études à l’ISAE-ENSMA : « A peu près 10% de nos ingénieurs font une thèse suite au diplôme d’ingénieur. Les autres travaillent pour l’essentiel dans des entreprises ou des entreprises de recherche comme l’ONERA, comme le CNES par exemple. »

Que ce soit dans des organismes spécialisés, dans des bureaux d’études ou au département Recherche et Développement des grands avionneurs, l’innovation séduit les étudiants. Surtout dans un secteur aéronautique très dynamique.

L’école a aussi noué des partenariats avec près de 80 établissements dans une vingtaine de pays. Chaque étudiant doit avoir passé au moins trois mois de son cursus à l’étranger pour recevoir son diplôme. Un diplôme obtenu chaque année par 190 élèves de l’ISAE-ENSMA.

Publié le 01/06/2015 05:00 – Par aeronewstv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.